Je te confie à une autre pour quelques heures … mais mon dieu que c’est douloureux

Je te confie à une autre pour quelques heures … mais mon dieu que c’est douloureux

Tu avais déjà plus de 9 semaines d’existence lorsque j’ai su que tu grandissais en moi. 65 jours durant lesquels tu fessais ton nid au creux de mon ventre. Discrètement. Je me souviens de mes craintes, mes doutes et mon appréhension. Tu n’étais … Lire la suite