Accepter l’idée de toucher ses limites…

A l’issue de cette semaine de vacances, je peux désormais le dire « je vais mieux » !!  En affirmant ceci, je reconnais être dans une phase difficile. Avouer mes faiblesses n’est pas dans ma nature mais maintenant, il convient de regarder la réalité en face : la fatigue physique et psychologique accumulées depuis tant de mois m’amène à frôler le burn out. Ces nuits hachées, cette maison à gérer, ce boulot à tenir, ces enfants en demande constante, bref toutes ces responsabilités de tous ordres à honorer deviennent trop lourdes pour ma petite personne.

J’en suis arrivée au moment où quand j’accepte de me regarder, je ne me reconnais pas … J’ai pris tant de kilos en si peu de semaines … Depuis quand j’accepte de me montrer avec  cette peau de merde, ces sourcils en pagaille et ces cheveux sans forme… sans même être gênée ? Comment se fait il que je n’ai aucune patience avec mes enfants au point d’oublier  voir renier tous mes principes liées à  l’éducation bienveillante ? Visiblement depuis trop longtemps.

J’en ai pris conscience le week end dernier.

Bien que ce soit un vrai et puissant bonheur, accueillir 3 enfants en 4 ans 1/2 est une épreuve pour le corps, l’esprit mais aussi pour le couple et soi même. Comment accepter de ne pas POUVOIR tout gérer ? Comment concevoir qu’il faille RENONCER à du temps personnel ? Comment admettre que c’est normal d’être TIRAILLEE entre les enfants, son homme et ses propres besoins. Comment PRIORISER ? Comme accompagner les autres dans leur FRUSTRATION quand je ne peux pas répondre à leurs demandes ?

A la naissance de Mlle Olympe puis de Miss Néphélie, je me rappelle avoir cherché notre équilibre, avoir dépassée des phases complexes avant, finalement, de parvenir à un équilibre passé la 1ère année de l’enfant. Là, Ptit Prince à 20 mois et j’ai la sensation de  m’embourber dans le chaos.

De ce fait, les choses sont claires  : soit je persiste dans cette voie et me perd, soit j’accepte d’être aidée et de lâcher prise pour tenter d’aller mieux.

 

Pour ce faire, j’ai décidé de me fixer des objectifs. Au départ petits, pour me motiver puis au fur et à mesure voir grand en vue d’atteindre mon équilibre ! Celui où je pourrais m’épanouir en tant que femme, épouse, mère, professionnelle mais aussi bloggeuse,  bricoleuse, décoratrice, modeuse et autres. En parallèle, de ce travail, je sais que ma famille bénéficiera des effets et qu’ensemble nous parviendrons à atteindre cet ÉQUILIBRE.

 

Cette semaine, mon défi était de « dormir » ! Pas simplement être allongée dans mon lit non ! Dormir au sens se reposer profondément, récupérer, laisser au repos mon corps et mon esprit et ce, pendant plus de 8 heures d’affilé. Seule, je n’y parviens plus. J’ai le sommeil agité et très sensible. Donc, j’ai pris sur moi et aie ressortie les comprimés fournit par mon doc.  Avec cette aide médicamenteuse mais aussi  (et surtout) le relais de mon homme auprès des enfants, j’ai pu dormir et récupérer. Vraiment. Et les bienfaits de ce repos ce sont vus très rapidement. Je redeviens plus détendue, plus patiente, plus joyeuse.

En parallèle, j’ai pris plusieurs petites mesures qui misent bout à bout m’aident à mettre mon corps et mon esprit en condition pour lâcher prise  :

  • je ne bois plus de thé après 13 h  —-> j’ai donc fait le plein d’infusions (note complémentaire : ne pas boire d’infusion après 20 h sinon, tu te réveilles en pleine nuit …. pour évacuer ^^)

12744154_10208684092839127_5684171129037628632_n

  • je monte me coucher 1/2h avant l’heure habituelle afin de lire …  savourer et m’imprégner de l’ambiance calme de ma chambre.
  • 12705700_10208684091599096_6403714740202797360_nprofiter du soleil ! même s’il fait froid.12741957_10208684093079133_3552832023086761021_n
  •  accepter que mon homme amène nos enfants chez un cousin,  dès 7h45 un matin, afin que je me réveille pour une fois naturellement, à mon rythme.
  • rester au lit dimanche matin, sans culpabiliser .. même si toute la family est réveillée … et profiter d’un petit déj au lit préparé par mon homme.12734098_10208684091879103_4921187208106890045_n
  • faire mon lit avec des draps neufs, qui sentent bon le parfum de mon amoureux.
  • prioriser nos sorties. Annuler quelques soirées qui me demandent trop d’investissement.
  • méditer le dimanche matin … accompagnée par Mlle Olympe.
  • parler de ce mal être autour de moi afin de piocher les bonnes idées des uns et des autres.

 

Aujourd’hui, dimanche soir d’une semaine de vacances, je sens que je récupère peu à peu de l’énergie vitale. Je pressens que ces bénéfices sont fragiles et qu’il va me falloir capitaliser pour la suite mais les choses sont enclenchées. On repart dans le bon sens. 12715535_10208684093319139_1520852440837723704_n

Claire, qui a fait des réserves de bonbons, chocolat et bon thé afin que chacun dans sa famille prenne soin de lui.

Publicités

2 réflexions sur “Accepter l’idée de toucher ses limites…

  1. Pingback: « Parler pour que les enfants écoutent, les écouter pour qu’ils parlent  (Faber et Mazlish) -Part 1 – | «ptite vie douillette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s