Quitter le nid

Ici, je parle peu de mon homme. Aussi, aujourd’hui, j’ai envie de lui dédier cet article.

 

Mon homme est un grand gaillard costaud, fier, barbu. Son humour est lourd mais souvent drôle. Il est peu démonstratif mais quand il vous aime c’est pour la vie. Il crâne facilement mais ses yeux rieurs sont à tomber.

 

Dès le début de notre relation j’ai su qu’il serai un père génial. D’ailleurs, je pense que son meilleur rôle dans la vie est d’être père. Il sait allier autorité et tendresse, humour et éducation, apprentissage et jeux. Il donne les bains des touts petits , câline et joue à la bagarre.  Il me remplace avec aisance lors des rendez vous médicaux,  pendant les réunions d’école et gère les repas du soirs. Bref, mon homme n’est pas un homme ni un mari parfait MAIS c’est un père aimant et attentif au bien être de ses enfants et ça, c’est une chance que je chérie chaque jour.

 

Durant les grossesses, mon homme n’a pas été un futur père hyper attentif aux changements de mon corps, aux moindres signes extérieurs de vie de nos bébés, ni hyper protecteur. Il a été présent pendant les examens/échographies, a participé à quelques achats mais pas plus. Ses petites attentions envers moi et ce bébé à venir étaient ailleurs : un repas délicieux, une sieste, un regard, des discussions prénoms. Pendant le travail, lors de l’accouchement, il tentait comme il pouvait de me détendre. Une blague pourrie par ci. Une gourmandise interdite glissée dans ma bouche par ci. Je n’ai pas toujours vu ou compris son positionnement. Je lui en ai parfois voulu de ne pas être à mes petits soins, dévoué à sa femme enceinte cédant à toutes mes exigences. Cependant, quand notre enfant naît, il devient son père. Le père protecteur, aimant, parfait.

 

César est né fin juin. Depuis début août mon homme est avec nous. Il est parvenu à cumuler 7 semaines de congés pour être avec lui mais aussi et surtout avec nous.

7 semaines qu’il change, baigne et couvre de baisers son fils. J’aime voir son regard fier quand il déclare que son fils est super éveillé pour son âge.

4 semaines qu’il accompagne matin et soir Mlle Olympe à l’école. J’aime le voir jouer avec elle sur le trajet.

3 semaines qu’il emmène et récupère Miss Néphélie chez la nourrice. J’aime le voir heureux de rapporter son petit dragon à la maison.

 

Cependant, cette parenthèse va prendre fin lundi.

Il retourne au travail.

Cette perspective le chamboule. Je le sais même s’il ne dit rien.

Je le vois dans ces yeux. Quand par exemple, il se recule légèrement pour contempler Miss Néphélie danser devant kirikou. Quand il prends du temps avec Mlle Olympe pour jouer à la bagarre tout en lui assénant des câlins. Quand il joue à la console avec ses copains avec César sur les genoux.

Il sait que même s’il est contente de retrouver une vie professionnelle, sa vie de père à plein temps lui manquera. Alors il savoure. Profondément.

 

Mon homme n’est pas un homme ni un mari parfait mais c’est un père idéal et mes enfants ont la chance de l’avoir.

 

claire, in love du père de ses enfants

Fotor0926211029

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s