J’ai testé pour vous … le portage de mon bébé en sling

Comme vous le savez, j’ai tendance à raconter ma vie. Du coup, pour ceux qui n’en n’ont rien à faire qui sont pressée et impatients d’accéder rapidement aux infos qu’ils recherchent, j’ai décidé de fractionner en deux parties cet article

 

Partie 1) Comment j’en suis arrivée à acheter une écharpe après avoir traité de BOBOs les mamans adeptes ?

Partie 2) Ma sling, mon amour : test

 

De plus, petite précision : je ne suis pas une experte du portage et donc encore moins une animatrice d’atelier. Ce que je vous confie ici est juste mon expérience personnelle.

 

Bonne lecture

 

 

 

 Comment j’en suis arrivée à acheter une écharpe après avoir traité de BOBOs les mamans adeptes ? 

 

Je me rappelle lors de ma première grossesse avoir sollicité ma famille et mes amies  en vu de constituer la liste des « essentiels » pour mon bébé à venir. Egalement, j’ai passé des heures à consulter des articles de blog de maman dans l’espoir de ne rien oublier de primordial. Outre le mobilier de base et autres fondamentaux, j’ai découvert que certaines mamans faisaient l’éloge d’objets qui m’apparaissaient bien futiles/superflus/gadgets/marketing.

Nooooooooooooooooon, je ne serais pas de ces mamans qui se font avoir par l’industrie de puériculture et autres phénomènes de mode. Jamais !!!

L’écharpe de portage entrait dans cette catégorie.

Je ne lui trouvais que des défauts :

-la prise en main me semblait bien complexe

-je ne voyais pas trop l’intérêt pour mon enfant (ni pour moi d’ailleurs)

-j’avais en horreur l’idée d’avoir un bébé « collé » dans sur moi  H24 (c’est aliénant non ?)

-je ne comprenais pas en quoi l’écharpe était plus pratique que la poussette pour les sorties à l’extérieur

-…

Bref, l’idée d’acquérir une écharpe me semblait totalement inutile. Un phénomène de mode pour les BOBOs.

 

Puis Mlle Olympe est née. Calme.

Cet enfant s’endormait rapidement, sans pleurs et dormait sagement pendant des heures. Avec mon mari, nous n’avions qu’elle à nous occuper et donc, nous nous relayions  gaiement pour la câliner, dorloter ou la sécuriser quand elle nous sollicitait..

Aucun intérêt cette écharpe ! Je le savais !

 

Puis Miss Néphélie est arrivée. Un deuxième enfant. Une petite fille plus demandeuse. D’autres besoins.

Ma jolie demoiselle était un bébé avide de présence. Elle avait besoin d’être sécurisée pour avoir suffisamment de force en elle pour se séparer de moi. Aussi, très vite, je me suis confrontée à un problème de réalité : comment consacrer du temps, de la présence, à cet enfant qui en a tant besoin, tout en étant disponible pour mon aînée (2 ans et 9 mois à l’époque). Sans parler de la gestion du quotidien ?

Forcément, en discutant autour de moi et en consultant les blogs de mamans (les mêmes que j’avais conspué), j’ai très vite saisie l’intérêt d’une écharpe MAIS l’objet en lui même – long, lourd, nécessitant des nœuds et un savoir faire à intégrer- m’inquiétait. Et puis, lors de mes recherches internet sur le sujet, je me suis perdue dans la masse d’information incroyable. Sans oublié que je n’avais pas toutes les clés pour comprendre le vocabulaire complexe : portage physiologique, sling, jpmbb, intissé…

De ce fait, très vite, j’ai mis de côté l’idée.

 

Jusqu’au jour où …

 

Quelques semaines après la naissance de Miss Néphélie, Mlle Olympe a fait sa première rentrée scolaire. Habitant dans le bourg de ma commune et étant en congé maternité, je me faisais un réel plaisir à l’accompagner à pied à l’école. Mais problème : je ne pouvais pas accéder à sa classe avec la poussette !

Quelle solution ?

Laisser mon bébé dans la poussette à l’extérieur ? Impossible pour moi.

Laisser la poussette à l’extérieur et prendre mon bébé dans les bras ? Pourquoi pas. Mais ça m’embêtait de risquer de réveiller mon enfant qui dors. Egalement, cette solution ne me permettait pas d’avoir les deux bras disponibles  pour enlacer ma petite écolière.

De nouveau, la nécessité d’une écharpe s’est imposée.

J’ai alors pris la décision de consulter ‘en vrai’ une pro : la vendeuse du magasin  « new baby » qui anime des ateliers de portage.

 

Miss Néphélie fut donc mon 1er enfant « porté ». Nous avons débuté cette expérience vers ses 2 mois. Et toute les deux, on a adoré.

Elle, pour la proximité avec moi que l’écharpe lui procurait.

Moi, pour la liberté de mes bras.

Nous, pour la tendresse.

 

Puis,  l’écharpe a encore pris un autre intérêt avec la naissance de mon p’tit prince. En effet, mon bébé a besoin de se caler en position verticale pour soulager ses douleurs dues à son problème de régurgitations.

Sans oublié le plaisir de pouvoir prendre en charge mon bébé tout en ayant les bras disponibles pour mes poupées et mon ménage.

Et puis, je l’avoue, pour le plaisir de prolongé cette proximité entre nous deux, garder un peu de cette fusion que nous avions connu lors de la grossesse. Ma dernière grossesse.

Bref, il y a 1000 et 1 raisons d’apprécier le portage.

Si vous n’etes pas convaincu, voici encore quelques unes développées ici :  pourquoi porter son bébé

Et comment ne pas fondre devant la frimousse de mes bébés dans mon écharpe.

 

 

Fotor0805142719

 

Bref, pour finir cette première partie, je dirais : AH BAS LES PRÉJUGES ! VIVE LES ÉCHARPES DE PORTAGE, LES BÉBÉS PORTES, LES MAMANS ÉPANOUIES ET LIBRES !!

 

 

Ma sling, mon amour : le test

 

L’heure est enfin venue de parler de l’objet en question : mon écharpe de portage, la sling.

 

De prime abord, je ne vais pas vous faire un long discours sur l’intérêt du portage physiologique : ces images parlent  d’elle même.

 

portage-phy2 hamac-300x211 portage4 30763011

Toutefois, si vous voulez en savoir plus, il y a plein d’information sur le net. Notamment ici

Quelques recommandations également à prendre en compte : ici

 

Il vous faut savoir qu’il existe une multitude d’écharpe ou de porte bébé permettant un portage physiologique. Faire un choix n’est pas simple. Il dépends de plusieurs critères :

-l’utilisation que vous voulez en faire (quotidienne, régulière, occasionnelle, à l’extérieur …)

-l’âge/le poids du bébé que vous voulez porter

-votre morphologie (notamment pour le choix de la longueur de l’écharpe)

-…

Aussi, avant de faire votre achat, je vous conseille de ne pas vous fier uniquement à l’avis de vos amis ou des lecture d’internet ; je vous invite vivement à  rencontrer une conseillère, qui justement étudiera vos besoins et vous proposera un produit qui vous conviendra. Egalement, je vous préconise d’essayer le produit avant l’achat, de faire une mise en situation avec votre bébé ou un poupon, en présence de la conseillère.

Je vous mets ici un lien vous permettant de trouver votre conseillère et  les atelier près de chez vous.

 

Quand j’ai sollicité pour la 1ère fois une écharpe à la conseillère, nous avons bien mis 10-15 minutes à étudier mes besoins / envies. Les questions m’ont permis d’affiner mon choix et de partir sur une écharpe qui me convienne VRAIMENT.

Me concernant, pour mon 1er achat pour Miss Néphélie, je souhaitais un système de portage qui soit rapide à mettre en oeuvre, sans prise de tête (notamment avec les nœuds) et pour porter un bébé (pas un enfant). Au regard de ces éléments, la professionnelle m’a proposé l’écharpe appelé  « sling ».

Il s’agit d’une écharpe mi longue, en tissu aux mailles serrés, munis d’un anneau.

Noter que la présentation avec ce joli monsieur, ça donne envie non ?

 

Bref, revenons à notre sujet.

Cette écharpe est très facile et rapide à ‘installer, pas besoin de nœud. La preuve

 

Et après une prise en main très rapide ( 3-4 fois je dirais), on peut installer son bébé sans crainte en 30 secondes :

 

 

Egalement, il est possible de varier les positions :

 

Bref, pour résumer les avantages d’une écharpe sling  sont nombreux :

elle permets de combiner tous les avantages d’une écharpe de portage (  respectueux de la physiologie de bébé, bras libres … ) +

– une prise en main est facile

-une installation de bébé simple (tout comme son retrait)

– un portage possible avec un nouveau-né, un bébé ou un enfant

– plusieurs positions sont possibles

– permets d’allaiter son enfant en étant discret

– déplier, l’écharpe peut servir de doudou occasionnel car elle est chaude et surtout, transporte notre odeur qui rassure tant  notre bébé. La preuve :

DSCN2674 DSCN2677

– …

 

Pour être tout à fait complète, il convient de parler aussi des points négatifs de ce mode de portage.

Premièrement, le poids du bébé repose uniquement sur une épaule du porteur donc un portage sur une longue période n’est pas très indiqué.

De plus, la proximité des corps + l’écharpe donne chaud !! Donc le portage en cas de forte chaleur est difficilement supportable.

Hormis ces points, je ne vois pas d’autres aspects négatifs, si ce n’est éventuellement, le prix (environ 60 euros).

 

Concrètement, j’utilise ma sling tout les jours, à la maison comme à l’extérieur.

Souvent, le matin, p’tit prince a besoin d’être porté pour s’endormir et soulager ses douleurs liées à ses problèmes de régurgitation. Je le garde donc en sling 1h-1h30, près de mon coeur, tout en vacant à mes occupations.

Quelques fois également, je le porte juste pour le ‘plaisir’ et ça fait du bien à mon moral -ou comment vaincre le babay blues.

Egalement, je sors la sling pour les petits trajets du quotidien : chercher le pain (impossible de manœuvrer la poussette sans gêner les autres clients), à la boucherie (impossible de faire rentrer la poussette tout court), les trajets d’école, mais aussi les petites courses.

Enfin, en soirée, quand on sort (souvent en cette période estivale : feu d’artifice, apéro dînatoire … ), mon bébé dort tout contre moi, serein, pendant que moi, je festoie (sans alcool forcément, faut bien un aspect négatif 😉 ).

 

 

 

J’espère vous avoir suffisamment informé et rassuré pour vous encourager à tenter l’expérience.

Je vous mets à suivre d’autres liens que je trouve très simple d’accès, instructif et claire:

la maison du porte bébé

papotage autour du portage

En tout cas, ici, on est tous adepte. LA PREUVE :

 

DSCN2647

 

 

Claire, sling addict

 

A venir : test d’un porte bébé physiologique (celui de la marque storchenweige) et test de l’écharpe JPMBB (je porte mon bébé)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

3 réflexions sur “J’ai testé pour vous … le portage de mon bébé en sling

  1. Merci pour cet avis !

    Le fait de n’avoir qu’une bande de tissu à passer sous les fesses de bébé me semble à la fois très simple mais aussi un peu inquiétant, personnellement. Je ne remets pas en cause la sécurité, je pense que c’est juste moi qui suis un peu parano.
    D’autre part le poids sur une seule épaule me bloquerait direct le dos, donc ça conforte mon idée de me tourner vers un autre type d’écharpe le moment venu. Le mei-tai m’a moyennement convaincu pour ma fille (utilisable trop peu de temps).

    Mais c’est super qu’il existe plusieurs types d’écharpes/portes-bébés physio justement.

    J'aime

  2. Justement, pour un portage plus long et plus agréable pour le porteur j’utilise le porte bébé storchenweige. Je vais prochainement faire mon test mais d’avance, je peux te dire qu’il est hyper facile d’installation.

    si comme moi les noeuds te rebutent mais que tu veux tout de même porter ton enfant, ça peut être une solution

    J'aime

  3. Pingback: J’ai testé pour vous … l’écharpe de portage jpmbb (je porte mon bébé) l’originale | ptite vie douillette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s