Elle aura toujours 36 ans

J’avais 16 ans. Elle en avait 36.

Les spécialistes affirment que le cerveau refoule les pensées classés « insupportables » pour ne pas être submergé par la douleur. Mécanisme de défense.

Aussi, quand je m’accorde le temps de penser à elle, je me pose souvent la question de savoir si mes souvenirs proviennent bien de ma mémoire ou  si c’est une image que je me suis construite à partir des paroles et des photos.

De ce fait, j’ai en tête MON image d’elle. Et finalement tans pis si ce n’est pas l’exacte réalité.

Elle était une personne joviale, modeste, généreuse et bienveillante.

Une trentenaire des années 90 aux cheveux courts, d’un roux ardant. Ce look lui donnait l’allure d’une jeune femme féminine et forte, plus assurée qu’elle ne l’était en vrai.

Je la revois maquiller d’un geste sûr ses petits yeux bleus en amande. Le fard bleu (ou vert ou bleu-vert) qu’elle appliquait généreusement  agrandissait son regard toujours rieur.

Dans mes souvenirs, du matin au soir, sa bouche aux lèvres fines, esquissait un sourire toujours avenant.

Je me rappelle également qu’à chaque fois que je la voyais en petite tenue, j’étais intriguée par son ventre strié de cicatrices blanches, empreintes indélébiles de deux grossesses offrant 3 enfants. Trois filles.

Et ses seins. Cachés. Mutilés. Dont on ne parle jamais. Qui me sidèrent de frayeur.

Aujourd’hui, j’ai dépassée la trentaine. Elle, elle aura toujours 36 ans.

Je m’évertue à être aussi ouverte et chaleureuse qu’elle. Est ce un hasard que je sois assistante sociale ?

Pareillement, je tente d’être féminine, déterminée et sure de moi, comme en miroir de l’image que je conserve d’elle.

Hasard de la génétique, c’est Miss Néphélie qui a hérité de ce même regard bleu, en amande, enjoué. A tel point que parfois  cela en est troublant. Presque dérangeant.

J’ai connu moi aussi deux grossesses qui m’ont donné deux demoiselles. Décidément, notre famille ne connait pas la recette pour faire des p’tit mec.

Egalement, je garde aussi sur mon ventre, les traces du passage de mes enfants en mon seing.

Et mes seins justement, que je camoufle car meurtris. Comment les voir autrement que comme deux bombe qui vont me péter au visage ?

Ma mère et moi avons des traits physiques ou de caractères en commun, preuve de notre filiation.

Ma mère et moi partageons des cicatrices physiques. Certaines sont les preuve d’un bonheur intense, cadeau de la vie. Les autres sont la marque d’un cataclysme effroyable.

Ma mère et moi avons en commun des gènes mais tout particulièrement celui appelé BRCA1.

Mais la comparaison s’arrête là car  j’ai quelque chose que ma mère n’avait pas, quelque chose de primordiale, de vitale  : LA CONNAISSANCE DE L EXISTENCE DE CE GÈNE.

Ma mère a subi le destin, la maladie, le cancer, la mort.

Moi j’ai repris en main la destinée. L’ablation me préserve de cette maladie, de ce cancer, de cette mort prématurée.

Maman, nos histoires se sont un temps confondues mais depuis décembre 2010, je fais route vers mon chemin.

Contrairement à toi, je vais voir grandir mes filles, continuer à aimer mon homme, poursuivre mon ascension professionnelle et sociale…

Je m’entête  à vivre pour moi mais aussi un peu pour toi.

Ton histoire, la même que ta mère, ne se répétera pas avec moi.

CEPENDANT,

D’ici peu, je vais devenir plus âgée que toi. Et pour moi, cette pensée est aussi effrayante que l’idée de la maladie.

d46780fe6e531373053dd86484eb3bbc

Publicités

9 réflexions sur “Elle aura toujours 36 ans

  1. Bonjour Claire,

    merci d’avoir aimé mon texte Plus de 5500 visites à ce jour! et de conseiller mon blog à vos lecteurs! Je reconnais plusieurs visiteurs de mon blog sur le vôtre, ça fait chaud au coeur de découvrir que nous devenons une petite communauté en quelque sorte.

    Il me fait plaisir de découvrir votre blog du même coup. Il me fait mal pour vous cependant pour tout ce que vous traversez. Vous avez beaucoup de courage, ne lâchez surtout pas. Très beau texte. Si mon blog peut vous aider j’en suis grandement touchée.

    On se tient au courant 🙂

    etsijemensortais

    J'aime

    • Merci pour votre soutien !!!

      Mais je vous rassure, je vais bien !!!
      Je reconnais qu’actuellement, la teneur de mes posts « quelques mots » est particulière mais c’est du au fait que c’est la 1ere fois que je m’exprime sur ce sujet.

      A mon tour de vous féliciter pour votre blog !!!
      Je suis admirative de votre style et de votre popularité. Cela doit être le fruit d’un long travail.

      Bonne continuation

      claire

      J'aime

      • Ah tant mieux si vous allez bien. Effectivement l’écriture fait parfois ressortir de profondes émotions et souvenirs. Mais ça aide beaucoup à cheminer alors je vous encourage fortement dans cette voie!!!

        Merci pour vos encouragements sur mon blog, c’est fortement apprécié!!!

        Bonne continuation à vous aussi,

        etsijemensortais

        J'aime

  2. Pingback: Angélina Jolie ne vous a pas tout dit. | ptite vie douillette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s